40 ans

Maranatha - une histoire de 40 années.

1973
Début d'une grande aventure dans l'Esprit Saint. Par son travail de documentation pastorale,
dans une librairie catholique de Bruxelles, le P. Mutien s’intéresse au renouveau charismatique.
Il est, de plus, animateur d’un groupe biblique. A partir du groupe bilblique, le P. Mutien commence
un groupe de prière. Six personnes acceptent et deviendront, dans le langage communautaire,
les « Six Cruches de Cana». Elles se laissent, dès lors, remplir d’Esprit Saint
pour permettre au Seigneur de désaltérer d’autres assoiffés de Dieu. Au cours d’une des
premières réunions, le groupe reçoit dans la prière le nom de « Maranatha »
qui signifie « Notre Seigneur, viens»
ou « Le Seigneur vient ».

1974
Mutien donne des conférences d’information sur le Renouveau. Après l’une d’elles
(le 29 janvier, à l’Association des Employés chrétiens), le cardinal Suenens prend contact
avec lui et lui propose de travailler avec lui pour le Renouveau charismatique.

1975
L’événement majeur a été le congrès du Renouveau à Rome, à la Pentecôte.
C’est là que Paul VI déclare que le Renouveau est «une chance pour l’Eglise».
Une importante délégation de la Communauté s’y rend, avec les 400 pèlerins
du «train de la louange». A chaque arrêt, les frères et les sœurs chantent et dansent
sur le quai de la gare.

1976
Une année de consolidation pour la communauté:

- Séminaires de vie dans l'Esprit et retraites
- Réflexion sur un projet d'alliance
- Réflexion sur les services dans la communauté
- Election d’un premier conseil pastoral
- De petites fraternités non résidentielles se forment.

Après une retraite à Villers-la-Ville, le 25 avril, Mutien, Guy et Anne s’engagent dans
une première alliance

1977
Année marquée par un grand congrès du Renouveau charismatique, en septembre,
à la Basilique du Cœur de Jésus à Koekelberg. La Communauté y participe
très activement et en est fortement dynamisée.

On note aussi:

- Séminaires, retraites de guérison, retraite des Fraternités, retraite de Pentecôte, etc.
- De février à avril, chaque mercredi soir, un séminaire de «Croissance dans l'Esprit Saint».

1978
La Communauté grandit et fait quelques nouveaux pas:

- Journées d'évangélisation
- Formation continue des Fraternités.
- Voyage-retraite de la Communauté à Paris et visite des communautés de l'Emmanuel
  et de Saint-Gervais (Fraternités monastiques de Jérusalem)
- Premières vacances communautaires, à Saint Léger; huit jours de vie fraternelle,
  de prière et de détente
- En septembre, la Communauté est à nouveau largement engagée
  dans l’organisation et l’animation du 2e congrès du Renouveau à la Basilique de Koekelberg
- En octobre, première messe dominicale, le samedi à 16h, à la rue Zinner.

1979
Quelques moments marquants:

- Ouverture de la Maison du Potier, un local mis à la disposition de la Communauté
  dans la Galerie Ravenstein, lieu d’activités, de prière (une «Poustinia»)
  et d’accueil fraternel («pique-nique») après la messe du samedi après-midi.
- En juillet, les deuxièmes vacances communautaires ont lieu à Bure.
- En août, chapitre des Fraternités à Ellezelles et nouveaux engagements,
  notamment de couples, dans l’alliance de la Communauté, avec un appel à
  «oser plus de folie pour le Seigneur» et mise en route
  d'une nuit mensuelle d'adoration (20h - 5h30).
- Plusieurs engagés s'inscrivirent à l'I.E.T. (Institut d'études théologiques) pour des cours
  de théologie ou de spiritualité.
- Des projets s’élaborent pour l’organisation d’un «noviciat» de vie communautaire et
  pour l’animation des enfants.
- La revue du diocèse et la revue des Assomptionnistes publient un article présentant
  la communauté Maranatha.

1980 Les engagements s’approfondissent et les activités – principalement tournées
vers l’évangélisation – se multiplient. On retiendra notamment :

- Les « Sept Semaines » à Binche. Cela commence par un week-end, fin février :
  deux autocars amènent les frères et les sœurs de la Communauté.
  Les semaines suivantes, un petit groupe fait chaque fois le déplacement
  pour soutenir les paroissiens dans leur démarche.
- Des équipes d'évangélisation, notamment le « Groupe Saint Marc »
   et l’ « Equipe Saint Luc » élaborent un projet d'action.
- Cette année, les vacances communautaires ont lieu à Saint-Hubert.
- A la mi-septembre, la Communauté anime une session d'évangélisation
  au Collège St Pierre, à Jette. Trois cents participants répondent à l'appel.
- En octobre, la Communauté tient un stand d'évangélisation au Salon de l'alimentation.
  On y présente, entre autres, la revue Bonne Nouvelle.
- L’année 1980 est aussi marquée par un revers :
  l’église de la Madeleine ne peut plus accueillir la Communauté pour la messe du samedi.
  Mais l’épreuve devient une grâce : la Communauté célèbre chaque semaine
  dans une paroisse différente, l’occasion de nouvelles rencontres et de nouveaux appels.
- Le 14 novembre, le P. André Sève donne une magnifique conférence sur le P. d’Alzon.
- Le 21 novembre, après une retraite à Chimay,
  Guy prononce ses premiers vœux comme Religieux de l’Assomption
  et Marc est reçu au noviciat, à la Basilique du Cœur de Jésus.

1981 - Les temps forts sont nombreux : retraite pascale, cette année au Collège St Henri,
  à Comines ; retraite des « serviteurs » de la Communauté ; week-ends de formation
  (notamment avec Emile Moreau, qui nous enseigne la cantilène de l’Evangile) ;
  vacances communautaires à Malmédy (la Communauté y retournera pendant
  plus de dix ans), etc.

- En octobre, au collège Saint-Hubert, la communauté anime un week-end
  sur la spiritualité de Jean Ruysbroeck. Les participants, très nombreux, viennent
  de différents lieux du pays.

- En novembre, débute un vaste projet d'évangélisation au Centre Scolaire
  Notre Dame de la Sagesse.

- De nouvelles fraternités résidentielles se mettent en place à la rue Zinner,
  dans des bâtiments désaffectés, mis à disposition par l’Etat :
  deux couples, François et Jeanne-Marie, Françoise et Paul,
  avec Bertha et quelques jeunes célibataires,
  mais aussi Anne, Louisette et quelques autres, en route pour un engagement
  dans la Congrégation des Orantes de l'Assomption.

1982
- La vie continue, avec son lot de Sept semaines, retraites, conférences,
  journées d’évangélisation, etc. Sans oublier, bien sûr, les réunions de prière,
  les célébrations eucharistiques et les nuits d’adoration où la Communauté se construit.
- En janvier, de nouveaux engagements en différents états de vie sont célébrés
  dans la Communauté : premiers vœux reigieux de Marc et début de noviciat d’André,
  engagements d’une dizaine de frères et sœurs dans l’alliance.
  Et, quelques semaines plus tard, l’anniversaire de 25 ans de sacerdoce de Mutien.
- Pentecôte sur l’Europe, un grand congrès du Renouveau, à Strasbourg,
  sera un événement majeur (plus de 30.000 participants).
  80 membres de la Communauté y participent et en rapportent
  un numéro spécial de Bonne Nouvelle, qui paraît dans un délai record.
- Cette année verra aussi le départ du premier camion de vivres pour la Pologne,
  en lien avec la Communauté Maranatha de Varsovie.
- Toujours en communion avec les frères et sœurs de Pologne,
  c’est aussi le premier pèlerinage à pied de Beauraing à Banneux :
  une « Marche avec Notre-Dame », une « Folie pour le Seigneur ».
- Enfin, le 31 décembre, un réveillon chrétien est proposé à tous à la Basilique:
  La Soirée de Dieu.

1983
- Les diverses activités de prière, de vie fraternelle et d’évangélisation se poursuivent
   à un rythme soutenu. On peut notamment évoquer les week-ends de jeunes,
   les week-ends de couples, les vacances communautaires, le pèlerinage Beauraing-Banneux, etc.
- Une initiative nouvelle, dans une optique de formation : l’« Ecole saint Pierre et saint Paul »,
   à la Maison du Potier. Des membres de la Communauté, mais aussi des intervenants extérieurs
   (notamment des professeurs à l’IET) y abordent différents thèmes chrétiens.
- En septembre, la Communauté Maranatha fête ses dix ans,
  occasion d’un grand week-end d'évangélisation à la Basilique de Koekelberg
   et à l'Institut de la Sagesse.
- En décembre, c’est André qui prononce ses premiers vœux religieux.

1984
Tandis que les nuits de prière se font maintenant chaque mois dans une paroisse différente,
on note, cette année, beaucoup d’événements importants en plus de ce qui devient,
maintenant, l’« ordinaire » :

- Des jubilés de vie religieuse (Sr Marie-Louise, Sr Germaine…)
- L’ordination sacerdotale de Guy, le 24 juin, à la Basilique du Cœur de Jésus :
  une assistance très nombreuse et enthousiaste, suivie d’une grande fête à la Sagesse.
- En décembre, les premiers vœux de Sr Anne et Sr Louisette chez les Orantes de l’Assomption.
- Une nouveauté dans le domaine de l’évangélisation : en août,
  un petit groupe de la Communauté séjourne à la côte belge, à La Panne,
  y assure les célébrations dominicales en français et diverses activités d’animation,
  notamment les Sept Semaines.

1985
-Week-ends de jeunes, week-ends de couples, session « Bonne Nouvelle »,
  jeu des Actes des Apôtres dans diverses paroisses, retraite pascale,
  vacances communautaires, pélé Beauraing-Banneux, camps d’évangélisation à Waudrez,
  Soirée de Dieu, etc., rien ne manque au programme de l’année.
- Désormais, le groupe de prière du Cœur de Jésus, animé par la Communauté,
  se réunit tous les lundis à la Basilique.
- C’est aussi le lancement des « repas chrétiens » : les habitués de la communauté
   sont invités à y amener une personne de leurs connaissances.
   Au cours du repas : partage spirituel, témoignages, prière, le tout dans un climat très convivial.
- Pour Marc, c’est l’année de ses engagements définitifs à l’Assomption
   et de son ordination sacerdotale, à la Basilique de Koekelberg.  

1986
Cette année encore, les activités se suivent à un rythme soutenu. Qu’on en juge :À la mi-février, un week-end de jeunes rassemble de nombreux participants à l'Institut de la Sagesse à Ganshoren.  Le mois de mars voit la parution du premier numéro de la Lettre de la Communauté. Elle paraîtra désormais mensuellement. Fin avril, c’est un week-end pour tous qui se tient à la Sagesse. Mutien y assure les enseignements. Les participants sont nombreux. En avril également, un groupe de visiteurs de malades est mis sur pied. Il rencontre un appel de la Communauté, désireuse de garder le contact avec ses membres éprouvés par la maladie.

Le 17 mai, près de 300 personnes participent à la vigile de Pentecôte à la Basilique du Sacré-Cœur.

Début juillet, les vacances communautaires à Malmedy restent un temps de détente et de fraternité toujours apprécié. Elles sont suivies d'un camp prière pour les jeunes, à Waudrez.

Le pélé Beauraing Banneux, du 23 au 28 août, connaît l'affluence habituelle et porte de beaux fruits spirituels et fraternels.

La Communauté continue à présenter régulièrement le jeu des Actes des apôtres dans les paroisses. En octobre, la représentation a lieu à l'église du Sacré Cœur, à Uccle.

Fin octobre, la Communauté est à Comines pour une session augustinienne de trois jours animée par le P. Goulven Madec, Religieux de l’Assomption.

Les nuits mensuelles de prière se poursuivent, tantôt à la rue Zinner, tantôt dans des paroisses, comme St Martin, à Ganshoren ou la Basilique de Koekelberg.

Le 31 décembre, la Soirée de Dieu se tient à la cathédrale St-Michel.

1987
L'événement de l'année est l'organisation d'un pèlerinage en Italie, sur les pas de saint Augustin, du 4 au 11 avril. Deux autocars, affrétés par Ictam, emmènent la centaine de pèlerins à Milan, Cassago, Pavie, Sienne et Lecetto, Rome et Ostie. Une expérience inoubliable.

Du 28 avril au 9 juin, Mutien donne les enseignements des Sept Semaines à Gosselies. Un petit groupe de la communauté l'y accompagne chaque semaine.

Vacances communautaires, Pélé Beauraing-Banneux, nuits de prière, groupes d’intercession et de visite des malades, week-ends, repas fraternels, etc., se poursuivent comme l’année précédente.

Le 20 septembre, à la Basilique du Sacré-Cœur de Koekelberg, André est ordonné prêtre par le cardinal Suenens. La célébration est suivie par une fête à l’Institut de la Sagesse.

Du 6 au 8 novembre, une deuxième session augustinienne animée par le P. Wolinski, professeur à l’Institut catholique de Paris, a lieu à Comines.

1988
Activités de prière et d’évangélisation se poursuivent.

La nouveauté de cette année est la fête des familles : une journée de prière, de détente et de fête, où tout s'organise pour que parents et enfants trouvent des activités adaptées à chacun.

Deux week-ends de couples ont été organisés au cours de l'année. Le premier, du 23 au 24 avril, le second, du 19 au 20 novembre. Ils sont particulièrement pris en charge par une équipe de couples responsables de l'organisation. Mutien et Guy assurent l'animation spirituelle.

Le 17 septembre, à l’église de la Madeleine, Alain prononce ses premiers vœux de Religieux de l’Assomption.

1989
Outre les activités désormais régulières, il faut signaler un voyage à Colmar, du 4 au 6 mai, occasion d’admirer le fameux retable d’Issenheim de Matthias Grunenwald. Cette démarche avait été préparée par trois soirées audio-visuelles sur le retable.

Le 2 septembre, à l'église de la Madeleine, la Communauté participe à la première Profession religieuse de Véronica dans la congrégation des Oblates de l'Assomption.

Du 8 au 10 septembre, la communauté organise une grande session « Bonne Nouvelle » à la Basilique de Koekelberg. Autour du thème « Ravive en toi le don de Dieu », les intervenants principaux sont le Cardinal Danneels, le P. André Sève, Religieux de l’Assomption et le Père Lebeau, Jésuite. Les nombreux participants, venus de tous les coins de Belgique, vivent ces journées dans la ferveur et l'enthousiasme.

1990
Parmi les événements particuliers à signaler cette année, un après-midi musical, le 29 avril, à l'Institut de la Sagesse. Une belle occasion de se réjouir ensemble et d'inviter des amis.

Le 19 juin, à l'église de la Madeleine, Marcelle Laby prononce ses premiers vœux chez les Orantes de l'Assomption.

Mais l'événement marquant de l’année est le déménagement de la Communauté de la rue Zinner vers un grand bâtiment situé à l’angle de la rue de l’Armistice et de la rue des Braves, à Koekelberg. L’inauguration se fait le 14 septembre, fête de la Croix Glorieuse. Achetée en 1988, cet édifice qui abritait des ateliers de confection a été transformé grâce au dévouement des membres de la Communauté et à la générosité de beaucoup. Une moitié du bâtiment est affecté à la Communauté, sous la dénomination « Maison de la Louange », l’autre moitié étant occupée par les Frères.

On peut encore signaler, le 18 novembre, la consécration de la nouvelle église Ste-Anne, à Koekelberg. La Communauté y est largement associée. Cette paroisse sera d’ailleurs bientôt confiée à la Fraternité de l’Assomption.
--------
Pour éviter des répétitions lassantes, cet historique ne mentionnera plus, désormais, que les événements ou activités exceptionnels ou qui ne figurent pas dans le programme habituel de la Communauté.

Pour rappel, celui-ci comporte des temps de prière quotidiens (offices du matin, du milieu du jour et du soir), une eucharistie quotidienne à la Maison de la louange, une réunion de prière hebdomadaire le mercredi soir, les soirées d’enseignement et de prière « Lundis de la Basilique », les réunions (et le bulletin) de la Fraternité de l’Adoration, etc.

Il faut y ajouter des soirées de prière les premiers vendredis du mois, les réunions (généralement mensuelles) des engagés de la Communauté, les séminaires de préparation à la vie dans le Saint-Esprit (7 semaines), les cellules de maison, les week-ends de jeunes, les week-ends de couples, les célébrations pascales, la vigile de Pentecôte, la Soirée de Dieu du 31 décembre, etc.

Enfin, chaque année, au début du mois de juillet, les vacances communautaires et, au mois d’août, le pèlerinage à pied de Beauraing à Banneux…
----------

 

1991
- Le 21 avril, dans la nouvelle Maison de la louange, rue de l’Armistice, a lieu la bénédiction de la chapelle. Le cardinal Danneels, empêché, est remplacé par le chanoine Van Innis, recteur de la Basilique de Koekelberg.

- Le 21 novembre, Laurent prononce ses premiers vœux de vie religieuse à l’Assomption.

1992
- En février, la communauté accompagne Marie-Claire et de Patrick qui célèbrent leur mariage à l'église de la Madeleine.

1993
- Le 14 novembre, un après-midi récréatif est organisé au profit de la Maison de louange.

- Du 24 novembre au 22 décembre, la soirée du mercredi est consacrée à une série de conférences sur le thème « Le chrétien et ses émotions » : André et Claude Chaussier se partagent les enseignements.

1994
Plusieurs événements touchant des membres de la Communauté ont marqué cette année :

- Naissances : Céline, chez Marie-Claire et Patrick, Nathan, chez Geneviève et Valentin.

- Baptême de Coralie.

- Mariage de Fabienne et Xavier.

- Décès de Raymond, époux d’Andrée, de Roger, époux d’Yvonne, de Cécile et d’Olivier, neveu d’André.

- Profession perpétuelle de Laurent.

- Premiers vœux religieux de Nadine chez les Orantes de l'Assomption.

1995
- Cette année, les veuves et veufs de la communauté sont invités à des temps de ressourcement spécialement conçus pour eux. Dans la suite, ils formeront une petite fraternité.

- Le 4 juin, la communauté partage la joie de l'Eglise de Belgique, la visite du pape Jean-Paul II venu célébrer la béatification du Père Damien de Molokaï.

1996
- En avril, la Communauté organise un pèlerinage à Lourdes. Une cinquantaine de pèlerins fait le voyage en autocar et quelques autres, moins valides, en avion. C'est un grand moment de ressourcement spirituel et fraternel.

- Le 5 mai la Communauté est en fête : c’est l’ordination sacerdotale de Laurent et d’Alain par M. le Cardinal Danneels.

- Le 6 juin, la joie cède la place au recueillement : la Communauté dit adieu au cardinal Suenens. Mutien a travaillé étroitement avec celui qui fut longtemps responsable du Renouveau charismatique.

- A Banneux, les Orantes franciscaines de Marie-Médiatrice ne sont plus en mesure d’assumer seules la tenue de leur maison. La Communauté Maranatha partage désormais la Maison de prière avec elles et y organise chaque mois des semaines de prière animées par nos frères prêtres.

1997
- Du 7 au 12 avril, la Communauté organise un pèlerinage à Lisieux et Pontmain. Deux autocars emmènent les nombreux participants vers ces lieux de prière. C'est une belle expérience spirituelle et communautaire.

- Au mois d'août, un groupe de jeunes de la Communauté se joint au groupe  « Jeune Assomption » pour participer aux Journée Mondiales de la Jeunesse à Paris.

- Du 27 au 28 septembre, la communauté organise un grand rassemblement à la Basilique du Cœur de Jésus : « Viens Seigneur Jésus ». Comme les précédents, celui-ci est suivi par plusieurs centaines de participants.

- Début septembre, un événement douloureux bouleverse toute la communauté : Vincent Huart et Marie, son épouse, sont victimes d'un accident de voiture dans lequel Marie décède. De nombreux membres de la Communauté sont présents aux funérailles et témoignent leur amitié à Vincent et à ses deux petites filles

- En octobre, Renée Sabeau, une « ancienne » de la Communauté, rejoint elle aussi le Seigneur.

1998
- Depuis cette année, la Communauté peut disposer d’une maison située au coin de la rue des Braves. Baptisée « Maison du potier » en souvenir de celle des galeries Ravenstein, elle accueille notamment des ateliers de formation. Le 24 décembre après-midi, nous y réunissons les personnes  âgées pour fêter Noël.

- Une fois par mois, les cellules d'évangélisation se réunissent pour un souper au cours duquel les frères et sœurs partagent leurs expériences.

1999
- Il faut signaler l'organisation plus régulière des semaines de prière et des journées spirituelles à la Maison de prière à Banneux. L'accueil y est désormais pris en charge par des personnes de la Communauté qui se relaient, de semaine en semaine, suivant un programme bien établi. La maison devient ainsi davantage un lieu de vie, basé sur du bénévolat fraternel.

- Du 12 au 17 avril, nous partons en pèlerinage à Nevers, Saint Laurent-sur-Sèvre et Notre Dame d'Auray. Deux autocars complets transportent une centaine de pèlerins heureux malgré le temps pluvieux dont nous sommes gratifiés durant tout le voyage.

- Cette année, les vacances communautaires changent de lieu. Désormais, c'est l'Institut Sainte Marie, à Virton, qui nous accueille. Nous quittons Malmedy à regret mais la restructuration des locaux de l'Institut nous y contraint.

- Du 25 au 26 septembre, la Communauté organise un grand rassemblement à la Basilique de Koekelberg. Les participants sont très nombreux. Des intervenants extérieurs, dont Mgr de Monléon, évêque français impliqué dans le Renouveau charismatique, assurent les enseignements. Divers ateliers complètent le programme des journées. L'Institut de la Sagesse nous ouvre ses portes pour les repas et certaines activités.

2000
- À l'occasion du grand Jubilé de l'Année Sainte, la Communauté se rend en pèlerinage à Lourdes du 11 au 16 août, se glissant dans le « National » organisé par l’Assomption. A la même période, un groupe de jeunes de la Communauté se rend aux JMJ à Rome. Dans la Basilique souterraine, à Lourdes, les pèlerins de Maranatha ont la joie d'assister à l'ouverture télévisée de cet événement.

-Le 15 novembre, les frères et sœurs de la Communauté, accompagnés de paroissiens des environs accomplissent une démarche jubilaire à la Collégiale de Nivelles.